ARTISTES 2021
561
page-template-default,page,page-id-561,theme-stockholm,qode-social-login-1.1.3,qode-restaurant-1.1.1,stockholm-core-1.2.1,woocommerce-no-js,language-fr,select-theme-ver-5.2.1,ajax_leftright,page_not_loaded,vertical_menu_enabled,paspartu_enabled,menu-animation-underline,side_area_uncovered,wpb-js-composer js-comp-ver-6.1,vc_responsive

Résultats de l’appel à candidatures ILLA 2021

Nous sommes très heureux de communiquer officiellement les résultats de l’appel à candidature pour la résidence ILLA.

Le jury de cet appel, composé par le commissaire Joan Vila i Boix, l’entrepreneur culturel Clémence Giraud et l’artiste Isabelle Riu a sélectionné les candidatures des artistes suivants :

Îles Baléares

Gabriel Llinàs Soto

Occitanie

Laëtitia Lazizi

Catalogne

Alba Rihe

Nous tenons également à remercier sincèrement les 28 artistes qui nous ont envoyé leur candidature pour cet appel. Le niveau a été exceptionnel et c’était une énorme responsabilité pour nous de devoir sélectionner les projets qui correspondent le mieux aux objectifs de la Résidence ILLA.

ILLA DELTA ART 2021

OCCITÀNIA

LAËTITIA LAZIZI

Je commence à expérimenter la photographie autour de l’autoportrait en 1997 : je suis support.

Mes auto-fictions s’organisent en chapitres comme un livre de poésies visuelles en cours d’écriture. Elles prennent la forme de photos, films et plus récemment d’aphorismes qui se répondent, se complètent ou brouillent parfois les pistes.

Tout cela se projette, s’accroche, se suspend, sur des murs, sur le sol, sur des matières fluides et transparentes, sous la lumière ou dans la pénombre. Parfois à l’abri des regards dans des boîtes qui ne s’ouvrent que rarement.

Il s’agit d’histoires de mémoire – personnelle ou collective – , de construction de l’identité, du visible et du caché. Des histoires de l’intime. »

 

WEB

IG @laetitia_lazizi

CATALUNYA

ALBA RIHE

Peu importe les yeux qui vous liront et la salutation ne fait de mal à personne, maintenant je peux donner ma «turrita».
Les chercheurs artistiques tournent autour des mêmes stimuli tout au long de la vie, les années sont comme les anneaux concentriques qui forment les troncs d’arbres, dans notre cas, les forêts de la créativité. Mon paysage est fait de corps, d’humour, de mouvement, de parole et de vibration, vers ces concepts de totems je marche et concentre mon regard, pour créer des images, floues ou nettes … Cela a toujours été un effort pour moi de me définir, déjà que je ne sais jamais quel est le meilleur #hastag pour me dire, ces derniers temps j’utilise celui de la germination culturelle et mes tâches ont un rayon d’action allant de l’éducateur artistique au clown conceptuel. Revoir ce que je fais, ce qui me stimule le plus, c’est communiquer et trouver différentes méthodologies, collectivement et individuellement. Dans ce présent ici et maintenant, je regarde les mots, comment les prononcer, comment les structurer, comment le corps les dit, comment le rythme les dit, comment l’auditeur les perçoit, comment et quand danser avec eux, comment les mots deviennent des voix chorales qui accompagnent les souvenirs, comment ils se fondent avec le paysage, comment ils impactent l’architecture, comment ils parlent du présent, comment ils parlent de ce qui est féminin, comment ils sont inconfortables, comment ils sont politisés, comment ils sont vécus. 

 

Web

IG @albarihe
TW @alba_rihe

ILLES BALEARS

BIEL LLINÀS

La pratique de Biel Llinàs (Felanitx, 1994) se développe entre création artistique, recherche et médiation, explorant les intersections entre l’espace, l’individu et l’expérience. Dans une perspective critique et pluridisciplinaire, particulièrement marquée par la peinture, elle interroge ces lieux communs (architecturaux, culturels, fictifs …) que nous habitons, consommons et produisons au quotidien. Il explore également les logiques biopolitiques inhérentes au fonctionnement de l’espace urbain et les conditions matérielles sous-jacentes au travail créatif à l’ère numérique.

Il est membre fondateur de NAAG Collective et a développé plusieurs projets avec Ada Fuentes, comme Self storage. Esthétique de l’urgence du logement et au-dessus / sous la maison. Il réside actuellement à Barcelone, où il travaille dans un atelier domestique de 5 m2 et est doctorant à la faculté BBAA de l’UBA. Il a récemment participé à Primal Distance, une exposition, un programme public et une publication produits par Looking Forward (Londres) et Sant Andreu Contemporani (Barcelone) et à la JCE Biennale d’Art Contemporain, qui a fait le tour de villes comme Paris (France), Cluj (Roumanie) et Hjorring (Danemark).

Il a reçu des bourses de résidence et de recherche de Fabra i Coats Fàbrica de Creación, La Escocesa, le CCCB, Unzip, Homesession et Belgrade AIR. En 2020, il a ouvert sa troisième exposition personnelle, Shades of White, au KCM (Belgrade) et en 2019, il a reçu le II prix du concours d’art visuel Art Jove IB et est finaliste pour le prix Antoni Gelabert Ciutat de Palma pour les arts visuels.

 

Web

IG @b.llinas
FB @bielllinasart

Organitzat per

 

                             

Amb el suport